Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

UDPS: Les députés élus sur la liste de l’UDPS ont juste 72 heures pour faire le choix entre le parti et l’Assemblée nationale.

 Par Le Potentiel

– Les députés élus sur la liste de l’Union pour la démocratie et le progrès (UDPS) ont juste 72 heures pour faire le choix entre le parti et l’Assemblée nationale. C’est l’essentiel du message contenu dans une lettre leur adressée par Raymond Kahungu Mbemba, assumant l’intérim du secrétaire général.

Plus de doute possible. L’UDPS a donc décidé de ne pas siéger à l’Assemblée nationale issue des législatives du 218 novembre 2011. Il en sera ainsi. C’est la décision du parti cher à Etienne Tshisekedi. Les termes du communiqué sont clairs à ce sujet. Il s’agit bel et bien d’une «mise en demeure» qui oblige les députés élus sur la liste de l’UDPS à se prononcer clairement. Le communiqué fait abstraction de Timothée Kombo, actuel président du bureau provisoire de l’Assemblée nationale, considéré dès lors «radié du fichier des membres de l’UDPS».

Ce qui ravive davantage la crise, alors qu’à Kingakati, le président Kabila a rencontré hier dimanche les principaux ténors des partis et personnalités qui se sont identifiés comme devant faire partie de la nouvelle Majorité parlementaire.

Ci-dessous, l’intégralité du communiqué de l’UDPS datant du 22 mars 2012.

Communiqué de presse tenant lieu de mise en demeure aux membres de l’UDPS déclarés «élus députes nationaux» par la CENI

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs les membres de l’UDPS ayant été déclarés «élus députés nationaux» sur la liste de l’UDPS/Tshisekedi par la Commission électorale nationale indépendante «CENI» en sigle;

La présidence du parti, exécutif national de l’UDPS, exerçant ses attributs d’organe de représentation et de décision, porte à votre connaissance qu’à l’issue de sa réunion hebdomadaire tenue à Kinshasa le mardi 20 mars 2012, elle a levé l’option de fixer définitivement l’opinion tant nationale qu’internationale sur la question de la participation de l’UDPS au forum abusivement, appelé «Assemblée nationale».

Dans le souci de consolider l’unité du parti aujourd’hui plus solide que hier, la présidence du parti invite chacun d’entre vous à lui signifier par un écrit à adresser au président du parti et en copie au secrétaire général du parti, dans un délai de 72 heures à dater de la diffusion du présent communiqué, sa décision personnelle quant à sa participation ou non au fameux forum, dit «Assemblée nationale».

La présidence du parti tient à préciser que faute par chacun d’entre vous de lui communiquer l’accusé de réception de sa lettre de démission de cette fameuse «Assemblée Nationale», elle se verra bien obligée de considérer que ce manquement dans le chef du concerné vaut option de participation à ce forum et en tirera les conséquences politiques qui s’imposent.

NB: Les termes de la présente mise en demeure ne concernent pas Monsieur Timothée Kombo Nkisi déjà radié du fichier des membres de l’UDPS.