Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Vous avez dit élections en 2011 ?

Par Antoine Roger Lokongo(KongoTimes )

Mais nous constatons que toute la crasse politique congolaise opportuniste continue de lécher les bottes de Museveni et de Kagame et par extension les puissances anglo-saxonnes! La plainte contre le Rwanda qui a agressé le Congo, personne n’en parle (plus 6 millions de Congolais, le viol, la sodomie utilisés comme armes de guerre, les agresseurs enterrant les Congolais vivants et occupant leurs terres ancestrales par la force et pillant systématiquement les richesses naturelles et minerales de la RDC, les soldats Ougandais sous prétexte de combatre la LRA et les NALU et “CNDP Renové” soutenu par le Rwanda, la MONUSCO et l’AFRICOM – sans oublier le trop plein des soldats Rwandais déployés au sein des FARDC sinon Kagame et Museveni n’auraient pas pu mettre leurs pieds à Kinshasa – continuent de commettre les memes crimes a l’est du Congo).

Au contraire, dépuis plus de deux décennies maintenant, la fuite des minerais stratégiques du Congo vers le Rwanda, l’Ouganda… se poursuit comme si le Congo trouve la joie de continuer d’enrichir ses agresseurs (contrebande, commercialisme militaire, affairisme au sommet de l’Etat même).

Le Congo a besoin d’une nouvelle classe politique – comme Mzee Kabila l’a envisagé – jamais plus comparadore aux intérêts léonins des étrangers et capable stimuler la création des emplois par la transformation sur place de nos richeses pour que le Congo ne reste éternellement le pourvoyeur des matières prémières à l’état brut aux autres. Le bradage de notre patrimoine forestier, minier et pétrolier se poursuit comme à l’époque de Mobutu: il n’y a pas de différence, rien n’a changé!. Je défie qui que soit de nous prouver le contraire! Et c’est toujours la pétite clique au sommet et ceux qui négotient les contrats et en tirent des commissions juteuses qui s’enrichissent au dépourvu de toute la population.

Si Herman Cohen a sommé le Congo de partager ses richesses avec le Rwanda, c’est en connaissance de cause: sa compagnie Contour Global Corporation basée à New York, exploite déjà le gaz méthane du Lac Kivu pour le compte de Herman Cohen (Juif) et de Paul Kagame (selon le chercheur indépendant Américain Keith Harmon Snow).

First Quantum continue toujours d’exploiter le cuivre aux mines de Frontière et de Lonshi. Qui a dit que First Quantum avait des problèmes avec le gouvernement Congolais? C’est faux! Cliquez ici:

http://www.sharecast.com/cgi-bin/sharecast/story.cgi?story_id=3584636

L’Africom établit déjà ses bases miliatires à Kisangani, Isangi, Yangambi où les contrats forestiers ont été accordés aux compagnies européennes, canadiènnes et américaines contractées par AFRICOM.

Ce sont les soldats Ougandais, Rwandais et Tanzaniens qui ont été contractes comme travailleurs pendant la construction de la base de l’AFRICOM qui se poursuit à Kisangani (c’est pourquoi tous les hôtels à Kisangani sont remplis des étrangers. L’AFRICOM est venue pour y rester. Les soldats de l’AFRICOM opèrent aussi au sein de la MONUSCO (selon le chercheur indépendant Américain Keith Harmon Snow). Pendant ce temps, on a fait croire au peuple Congolais que AFRICOM vient seulement former une bataillon des FARDC puis s’en ira! Quelle contradiction?!

Si les Congolais de la diaspora crient très fort, c’est pour se faire remarqués et être embauchés par les mêmes compagnies, ONGs qui exploitent le Congo et y sont co-responsables de graves crimes contre l’humanitê!

Revenons au débat sur les diamants offerts par La prémière dame du Congo, Olive Lembe à la reine Paola de Belgique.

D’abord nous constatons que le vocable doit changer. Un journaliste a posé la question à Mzee Kabila voulant connaître le nom de la prémière dame du Congo (l’épouse de Mzee LDK). Mzee Kabila a répondu qu’il voulait reconstruire un Congo égalitaire où son épouse et l’épouse du journaliste en question vivraient toutes comme des prémière dames (…).

Si ce collier de diamants est le produit de l’artisanat Congolais, nous ne pouvons que nous en féliciter car les Congolais prouvent qu’ils peuvent mettre en valeur leurs pierres précieuses sur place et vendre ces produits à travers le monde pour réhausser l’économie congolaise.

Mais ce qui complique l’équation c’est le fait qu’il y avait plus d’une prémière dames ayant répondu à l’invitation de participer aux festivitàs du 30 juin auprès de leurs maris (…). Les diamants leurs ont été aussi offerts et pourquoi ça ne fait pas de bruit? Ensuite, le jour même ou Maman Olive Lembe offrait son cadeau de diamants à la reine Paola, à l’Expo de Shanghai en Chine, la Belgique étalait les diamants d’une valeur inéstimable, faisant ainsi croire au monde entier que le soul-sol belge renferme des diamants alors que ce sont des pierres précieuses pillées pendant des siècles durant au Congo. Donner encore plus de diamants gratuitement aux Belges revient à ajouter du sol ou du sable sur une montagne déjà trop élevée, comme le dit un proverbe Bongando.

Un régard sur l’histoire nous renseigne que l’exploitation des diamants Congolais a commencé par la rapine des missionaires belges au Kasai. En contrepartie du pardon pour les péchés commis, les Congolais ont été sommés par les missionnaires d’aller leur ramasser autant de pierres que possible à la rivière, les pauvres Congolais ne sachant pas la valeur que représentaient ces pierres précieuses dénomées diamants. Pour avoir droit au baptême, les catéchumènes Congolais étaient soumis aux travaux forcés qui consistaient à ramasser autant de pierres que possible à la riviere et les apporter aux missionnaires blancs. C’ étaient des diamants. Ce qui expliquent le fait que même aujourd’hui plusieures congrêgations missionaires sont quotêes dans des bourses occidenatles comme des multi-millionnaires, disposent des villas partout à travers le monde. La source de cet enrichissement c’est le Congo, c’est l’Afrique.

Pendant la deuxième guerre mondiale, sans les diamants industriels du Congo (pour la fabrication des armes), les alliés n’allaient pas gagner la guerre contre l’Allemagne Nazi.

Ensuite pour mettre les battons dans les roues de Patrice Lumumba, le premier leader Congolais démocratiquement élu au suffrage universel par le peuple, les belges et les Americains ont poussé le “Mulopwe” Albert Kalonji à la sécession, le hissant comme monarque de la République de la Forminière (référence aux diamants du Kasai).

Alors les stocks des diamants Américains étaient encore pleins, le jeune président Mobutu a prié les Américains d’accepter le double des stocks américains de diamants comme cadeau (pour le garder au pouvoir). C’est Tempelsman qui a negocié la transaction. Les diamants que Mobutu a offert aux Américains etaient tellemnet abondants qu’ils se sont épuisés en 1997 (Mobutu a finalement parachévé son coup d’état en 1965.), ironiquement l’annee ou Mobutu a été chasse du pouvoir par LDK.

Une fois arrivé au pouvoir, le nationaliste Mzee Kabila a déchiré tous les contrats léonins que Mobutu a signés avec DeBeers. Ils ne l’ont pas pardonné! Quand le patriote Lokongo a interviewé un agent de DeBeers à Londres, ce dernier a qualifié Mzee Kabila “d’anti-occidental”.

Mais non! Mzee Kabila, héros national, la crème de la crème, le soldat du peuple a refusé de vendre le Congo pour des miettes.

A bon entendeur salut!

Par Antoine Roger Lokongo
Published By www.KongoTimes.info – © KongoTimes! – All Rights Reserved.

© Copyright KongoTimes