Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

Etienne Tshisekedi appelle à la grève générale à partir de lundi

Par AFP 

President E. Tshisekedi

— L’opposant Etienne Tshisekedi, qui s’est autoproclamé président élu de la République démocratique du Congo (RDC), a lancé vendredi un appel à la grève générale dans son pays lundi “et jusqu’à nouvel ordre” dans une déclaration à l’AFP.

“Lundi 30 janvier, il faut qu’il y ait une grève générale sur l’ensemble du territoire national et jusqu’à nouvel ordre”, a déclaré par téléphone depuis Kinshasa M. Tshisekedi, qui a rejeté les résultats de l’élection présidentielle du 28 novembre 2011 qui le classait deuxième derrière le chef de l’Etat sortant et officiellement réélu Joseph Kabila.

Jeudi, la police avait empêché M. Tshisekedi, 78 ans, de quitter les abords de sa résidence dans la capitale congolaise et dispersé ses partisans venus pour “l’accompagner” jusqu’au palais présidentiel.

“J’ai tenté de sortir de chez moi pour me diriger vers le palais de la Nation où je devais prendre mes fonctions de président de la République démocratique du Congo. A peine avais-je quitté ma maison que j’ai été arrêté à un barrage”, a expliqué vendredi l’opposant.

“Des +mercenaires+ se sont montrés extrêmement méchants à mon égard, ils ont tiré même à balles réelles sur ma voiture. J’ai été obligé de rentrer chez moi. Je crois que trop c’est trop”, a-t-il ajouté.

Le leader de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) a demandé notamment “aux militaires comme aux civils d’arrêter M. Kabila partout où il se trouverait et de me le livrer ligoté et vivant afin que nous puissions le juger pour les crimes qu’il a commis sur le sol congolais”.

Il menace également de considérer comme “venant d’un pays ennemi du peuple congolais” tout diplomate qui “irait présenter ses voeux de nouvel an” au président Kabila.

Le leader de l’UDPS a dénoncé de nombreuses irrégularités lors des deux scrutins, et des missions d’observations nationales et internationales de même que l’Eglise catholique congolaise les ont également constatées.

Son entourage estime que l’opposant est en “résidence surveillée de fait