Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

RDC: Les kinois crient : au secours, ils ont vendu la SNEL!

Par Mira Leli ya Kinshasa

Caricature-SNEL

La Société Nationale d’Electricité a depuis la fin du mois de juin lancé un nouveau mode de distribution du courant électrique dans la ville de Kinshasa. Les factures seront désormais prépayées.

Justifiant cette nouveauté, l’ADG de la SNEL a déclaré : « Ce sera exactement comme ça se passe avec le crédit des téléphones portables. N’aura le courant que celui qui aura payé sa facture en avance. » Je vous assure, cette déclaration a mis les kinois hors d’eux !

Les fonctionnaires qui recevaient cette décision alors qu’ils étaient en pleine grève ont carrément menacé de saccager les bâtiments de la SNEL si cette opération entrait en application. On peut bien comprendre leur colère lorsqu’on sait que certains d’entre eux n’ont pas vu de salaire depuis des années. Où trouver l’argent pour acheter l’électricité ?

Avec des yeux grandement ouvert, une commerçante s’est carrément écriée : « Ils parlent de nouveau mode de facturation, mais je suis sûr qu’ils veulent vendre la SNEL comme ils ont fait avec les Gécamines contre tous les petits Mining qui pullulent au Katanga… »

Des réactions face à cette annonce, il y en a des tas. En y réfléchissant un peu, il y a plusieurs questions qui restent sans réponses. Dans un quartier où plus de dix ménages ne sont pas en règle de paiement, l’obscurité sera au rendez-vous dans la nuit. Imaginez les tracasseries des hommes armés qui pourront opérer en toute quiétude, profitant de l’obscurité.

Le congolais doit désormais ajouter l’achat prépayé de l’électricité à son panier à problèmes, déjà bien rempli par le non paiement des salaires des fonctionnaires, le transport, l’insécurité,… et bien d’autres. Espérons que cette nouvelle aventure dans laquelle se lance la SNEL permettra de stabiliser le réseau, très célèbre par sa vétusté.

En plus, nul n’ignore que la SNEL ne vit pas des factures payées par les « petits abonnés », mais plutôt des gros contrats avec grandes entreprises et pays voisins. L’électricité sera-t-elle prépayée pour ceux-là aussi ?