Skip to content

Makolo Digital Tele- LAVDCONGO

RDC:JE SUIS OPTIMISTE QU’IL FAUT UN CHANGEMENT AU CONGO KINSHASA

Par Poète Robert Kabemba

Ce n’est pas surprenant quand les uns m’appellent Communiste et les autres un dangereux révolutionnaire comme cela était le cas d’un Haut Responsable Politique Britannique qui avait qualifie mes pensées provocatrices et trop dangereuses. Je trouverai toujours adversaires ou sceptiques ceux qui acceptent a peu près ce qui existe au Congo aujourd’hui avec les injustices, la corruption, le trafic d’influence, l’immoralité, l’impudicité, les gaspillages collectifs et le manque de volonté politique pour organiser les choses. Ce sont ceux la qui me considèrent comme un dangereux révolutionnaire et ceux aussi pour qui je reste un utopiste, un réformiste. Pour ceux la ils m’appellent un Social Démocrate.

Ma lute c’est la libération totale du Congo.La vraie libération doit commencer par l’homme lui même qui doit prendre conscience de son exploitation , de sa misère et de sa pauvreté. L’homme congolais doit apprendre a dire non aux tenants du pouvoir qui ont entraîné le Congo dans un tunnel très sombre juste après le prise de l’indépendance. Sortons tous de la peur et revendiquons nos droits. Avant l’indépendance le peuple congolais se réjouissait malgré le manque de liberté totale. L’homme Congolais mangeait trois fois par jour . Les études étaient gratuites et aucun frais était paye pour les soins médicaux. Nos frères et soeurs avaient lute pour avoir l’indépendance et une fois celle ci acquise nos propres frères qui avaient pris la gestion du pays en mains nous ont impose encore une autre forme de colonisation plus que celle introduite par l’homme Blanc. L’homme congolais qui mangeait trois fois par jour a connu un autre système introduit par les vautours congolais”l’article 15″.

A quoi servirait il de continuer a fêter l’indépendance si le peuple qui l’avait réclamé n’est pas totalement libre et ne se réjouit pas de ses bienfaits? Avant l’indépendance le peuple congolais vivait dans des bonnes conditions. Il y avait des hôpitaux, des écoles, des routes , des universités viables. Après l’indépendance ,c’est l’anarchie totale qui a élu domicile au pays avec des responsables politiques sans souci du peuple . L’indépendance tant réclamée est devenue chemin de la mort.

Peuple Congolais apprenons a dire non a tous ces gens qui ont détruit le pays serait une bonne chose a faire. La situation au Congo Kinshasa devient de plus en plus chaotique et personne ne fait aucun effort pour améliorer les conditions sociales du peuple. Les mêmes gens qui ont fait peiner le peuple congolais hier, sont rentres a Kinshasa en force. Ils sont devenus les uns membres du Sénat, membres du parlement et les autres ministres. L’ironie du sort c’est le pauvre peuple qui souffre. La révolte du peuple congolais serait a mon avis souhaitable.

Par Poète Robert Kabemba

Hsitorien, Politicologue, Sociologue

Analyste Plotique